Les bébés de la consigne automatique, Ryu Murakami, éditions Picquier

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer

 

Bonjour à tous!bebesconsigneautomatique


Eh bien voilà, ça fait déjà quelques mois que je tiens cette rubrique et je me suis dit que c'était peut-être maintenant le moment de vous parler de ce fameux roman qui a éveillé toute ma curiosité pour le Japon en me prenant aux tripes assez violemment...


"Violence" est donc un mot important pour définir ce roman phare, choc culturel géant écrit par le maître incontournable de la littérature japonaise contemporaine trash...


Surtout, ce qui est primordial avant d'aborder ce texte, c'est de mettre de côté toutes vos idées reçues sur ce mot "trash"...Parce qu'il y a vraiment différentes interprétations à en faire et celle qui définit le roman de Murakami est sûrement la moins péjorative qu'il soit.
"Trash" oui, on ne peut pas nier que ce texte le soit, mais lorsqu'on en saisit la force du thème, les enfants abandonnés lâchement par leurs parents (leur mère) dans des consignes automatiques de gare, on ne peut qu'approuver la violence que nous crache au visage notre auteur.


J'y ai longuement réfléchi, il serait juste impossible d'emballer dans des peaux d'âne avec de jolis mots qui sonnent doux une histoire aussi poignante.


La vie de Hashi et Kiku, ces deux petits bonhommes retrouvés miraculeusement vivants dans la consigne où on s'est débarrassé d'eux comme de colis gênants...qui deviendront deux frères, n'a pu être qu'à la hauteur de ce qu'on leur a infligé...


Forcément, apparaissent dans le désordre, des conséquences dures qu'on ne peut effacer et on est sous le choc d'un si grand gâchis.
On sombre avec nos deux héros, leur parcours chaotique devient le nôtre, la force sombre qui les attrape nous emporte aussi, nous laissant avec un grand chagrin et une folle envie de vivre!


Ce roman est un portrait au vitriol de la jeunesse tokyoite désabusée et seul Ryu Murakami a réussi à la décrire si justement sans tomber dans une vulgarité injustifiée ou nous écœurer..


Vraiment, un très grand livre que je vous conseille sincèrement...

Alors bonne lecture à vous!

C.

Haut de page