Kitano par Kitano, éditions Grasset

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimer


Bonjour à tous et merci pour votre fidélité à ma chronique...kitanoparkitanoAlors ce mois-ci, j'ai décidé de vous parler d'un grand homme ( oui encore un...) qui est très cher à mon coeur nippon...

Kitano et moi, c'est une grande, très grande histoire d'amour. J'ai craqué pour lui la première fois que j'ai visionné un de ses films.C'était alors les prémisses de ma folle passion pour le Japon. C'était "Aniki mon frère", c'était fort et une belle histoire de yakuzas..

On connait tous Kitano le réalisateur et Kitano l'acteur, et déjà nous nous inclinions devant son talent. Mais une fois que vous aurez lu "Kitano par Kitano", vous ne le quitterez plus et vous vous demanderez comment tout cela peut-il être un seul homme...
 

Vous allez découvrir les mille et uns visages de Kitano.
Kitano le comique, excellent dans l'auto-dérision et qui ose aller toujours plus loin dans la provocation qui a fait son succès au Japon. Kitano l'écrivain, attendrissant lorsqu'il nous parle avec émotion de son enfance dans le Tokyo populaire de l'après-guerre. Kitano le survivant, qui se remet avec courage et force d'un grave accident de la route qui a changé définitivement sa vision de la vie; Kitano le philosophe aussi. Kitano militant mais pas politicien.Kitano grand artiste, son oeuvre que vous pouvez admirer en ce moment à Paris, est immense cri de son âme, un éxutoire auquel il s'adonne avec joie. Kitano enfin, le passionné. Passionné par l'art , la littérature, la France et l'Europe, l'oenologie, passionné par l'écologie, la nature, la famille, la vie!.

Trois-cent pages de confessions intimes.. Ahhh...Beat Takeshi... Son histoire qui est aussi un portrait du Japon d'après-guerre. Un pays anéanti, l'occupation américaine qui changera son visage à jamais, la pauvreté des familles dévastées, l'entraide et l'amitié. Mais aussi un darwinisme violent , les pauvres qui se raillent des plus pauvres encore. Et ensuite l'occidentalisation et la reconstruction, le Japon qui devient enfin fort.

Une histoire d'amour, je vous le dis, comment pourrait-il en être autrement.
Et quand le livre est fini, une envie, juste une, voir et revoir les films de Kitano, les décortiquer, s'en imprégner, jusqu'à sentir son odeur...

Belle lecture à vous! Et RDV très bientôt!

C.
Haut de page